Aller au contenu principal
x

Milieu de travail

 

Pourquoi s'intéresser à la notion de genre?

Il existe au Québec un manque de connaissance sur les aspects genrés des changements climatiques, du développement durable, de la santé environnementales et un besoin criant d'éducation et de sensibilisation quant à ces enjeux. Il importe d'inciter des actions individuelles et collectives ainsi que de former des alliances stratégiques entre les groupes environnementaux, les groupes de femmes, les populations autochtones et les autres groupes sociaux. Il existe également des inégalité au niveau de la représentation des genres à différents niveaux.

 

Genre: définition

« Le genre fait référence aux opportunités et attributs sociaux associés au fait d'être un homme ou une femme et aux relations entre les femmes, les hommes, entre les filles et les garçons ainsi qu'aux relations entre femmes et entre hommes. Ces attributs, opportunités et relations sont des constructions sociales. Cela signifie que ce sont des constructions et des produits de la société et, en cela, ils peuvent être modifiés et transformés. » (Skinner 2012, 10 – traduction de la définition d’ONU Femmes). Pour la définition originale anglaise d’ONU Femmes.

 

Représentativité des genres

Le Réseau des femmes en environnement s'est donné comme mission de mettre en place des actions pour augmenter la représentativité des genres dans les différentes sphères. Cliquez ici pour en savoir plus sur la représentativité et sur nos actions.

Saviez-vous que?

  • les femmes sont à la base de plus de 70 % des décisions de consommation des ménages.
  • les femmes misent sur des changements de comportements et de société globaux plutôt que sur les avenues technologiques, privilégiées par une large part des hommes.

 

ATELIERS ET FORMATIONS ÉLUES ET ASPIRANTES-CANDIDATES

f Les femmes demeurent sous-représentées dans les instances décisionnelles, tout particulièrement dans des secteurs à forte empreinte carbone et environnementale.

f Selon un Rapport récent du Secrétariat de la CCNUCC, les femmes sont encore sous-représentées dans les organes constitués en vertu de celle-ci.

Les pouvoirs politiques tardent à entreprendre une lutte concertée et cohérente contre les dommages de l’activité humaine sur la biodiversité, le climat, la santé, l’économie et l’équité entre les personnes.

Pour contribuer à cette prise en compte, nous proposons des ateliers polyvalents spécialement conçus pour les politiciennes et futures élues des municipalités de toutes tailles qui s’emploient à l’amélioration tangible des conditions de vie de tous leurs concitoyennes et concitoyens. Communiquez avec cvoyer@rqfe.org pour en savoir plus.

 

Changements climatiques

Les impacts des changements climatiques sont différenciés selon les genres, notamment en termes de santé et de sécurité, de mobilité et de consommation.

Saviez-vous que?

  • les femmes comptent pour 80 % des réfugiés climatiques (Halton, 2018), disposent de moins de ressources face aux situations climatiques extrêmes (inondation, sécheresse, tornades, etc.).
  • les femmes sont plus vulnérables aux impacts des changements climatiques sur leur santé (ex: femmes enceintes et pollution de l’air) (Perera , 2017).
  • les femmes sont davantage préoccupées que les hommes par le phénomène des changements climatiques (Pearson et al., 2017).

 

PROJET GENRE ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Le projet Genre et changements climatiques est une recherche réalisée par Dr. Annie Rochette, Sophie Gramme et Florence Lavigne Le Buis, en partenariat avec le Réseau des femmes en environnement dans le cadre du Protocole UQAM / Relais-femmes, Service aux collectivités, Université du Québec à Montréal (UQAM).

La dimension de genre dans la lutte et l’adaptation aux changements climatiques est peu traitée par les gouvernements, les groupes environnementaux et les groupes de femmes au Québec. Il existe un besoin de données différenciées, de sensibilisation et de mobilisation.

f Pour tout savoir sur ce projet et accéder à toutes les fiches d'informationcliquez ici.

f Cliquez ici pour accéder au rapport.

 

CONFÉRENCE

Conçus dans le but d'informer et de sensibiliser à l'importance de l'intégration des genres dans les stratégies et actions de lutte et d'adaptation aux changements climatiques pour augmenter l'efficacité de celles-ci, le Réseau des femmes en environnement offre des conférences sur les thèmes des femmes, de l'environnement et des changements climatiques.

f Conférence Intégration de la dimension de genre dans la lutte aux changements climatiques au Québec 

 

Genre et durabilité

« Les connaissances, organismes et actions collectives des femmes sont cruciaux pour trouver, démontrer et établir des voies plus durables sur les plans économiques, sociaux et écologiques. Le but est de gérer les paysages locaux ; de s’adapter au changement climatique ; de produire et d’accéder à la nourriture ; d’assurer de manière durable l’accès à l’eau, l’assainissement et l’énergie » note le rapport des Nations Unies concernant les enquêtes sur le rôle des femmes dans le développement

 

Saviez-vous que? Les femmes par rapport aux hommes:

  • vivent en général d'une façon plus «durable».
  • ont une plus petite empreinte écologique.
  • génèrent moins de gaz à effet de serre.

 

COMPORTEMENT DE CONSOMMATION

Le profil type des consommateurs responsables a longtemps été majoritairement féminin. Lors de la sortie du Baromètre de la consommation responsable Édition 2019, Fabien Durif déclare que « Si on peut clairement affirmer que les femmes sont les ‘défricheuses’ des tendances écoresponsables, on observe moins d’écarts qu’en 2010 sur la majorité des comportements entre les femmes et les hommes. ». 

Pour en savoir plus sur les différences des comportements de consommation selon le genre, cliquez ici.

 

CHARGE MENTALE

Face aux problématiques environnementales, de plus en plus de foyers se lancent dans des démarches écoresponsables. Ces initiatives souvent lancées par les femmes leur pèsent lourd sur leurs épaules. Le partage des rôles dans le domaine environnemental (comme dans plusieurs autres) est encore très traditionnel. D'autant plus que les femmes sont les premières touchées par les conséquences des changements climatiques. 

 Je dirais qu’on n’a pas vraiment le choix d’assumer cette charge mentale, pour le bien de la planète. La bonne nouvelle, c’est que c’est une charge assez temporaire. Une fois les habitudes acquises, le mode de vie n’est pas perturbé par les changements qu’elles impliquent au quotidien.  

- Caroline Voyer, directrice générale du Réseau des femmes en environnement

Pour en savoir plus sur la charge mentale, cliquez ici.

 

Genre et santé

Mise en contexte

Saviez-vous que

Formation

 

Formation

Découvrez une multitude de ressources ( outils , sites de références, articles, organisations, mémoires et rapports) en lien avec le genre. Cliquez ici pour avoir accès aux différentes ressources.

 

Formation

Cliquez ici pour en savoir plus sur toutes nos réalisations en lien avec le genre.

 

 

Vous avez des questions?

N'hésitez pas à nous contacter en écrivant à info@rqfe.org

ou en téléphonant au 514-987-3000 #6684.