Mot de la présidente

Très chères membres,
 
Encore une fois cette année, le Réseau des femmes en environnement compte à son actif de nombreuses réalisations, grâce à sa valeureuse équipe, bien que réduite, ses administratrices dévouées, ses généreuses bénévoles et, bien sûr, ses précieux partenaires.
 
Cela se traduit par une notoriété et une réputation basées sur la qualité et l’intégrité du travail accompli. Si l’on peut se dire que ce que fait le Réseau n’est pas assez connu ou encore reconnu à sa juste valeur, la détermination, la constance et l’innovation qui caractérisent son action parlent d’elles-mêmes et portent fruit dans la continuité.
 
Oui, l’année n’a pas toujours été facile et nous avons dû faire des choix parfois crève-cœur, mais, d’un autre point de vue, si on considère le bilan de cette nouvelle année, il y a de quoi être fières même si une fragilité financière demeure présente!
 
Dans le contexte d’austérité imprimé par le gouvernement québécois actuel qui résulte en des financements anémiques de la mission de groupes communautaires autonomes comme le nôtre, le Réseau s’est doté depuis plusieurs années déjà des outils permettant d’avoir une marge de manœuvre et des avenues diversifiées en soutien à sa mission et à ses projets et ce, en étant toujours cohérents avec ses valeurs. Que dire sinon merci et félicitations à toutes ces artisanes d’un futur que l’on souhaite le plus soutenable et vert possible!
 
Enfin, je tiens à remercier tout particulièrement notre directrice générale, Caroline Voyer, pour sa contribution plus que remarquable, une inspiration, un pilier tout en humanité!
 
France Levert, présidente
Novembre 2016